Cheserys Isabelle 1

Dimanche 5 juillet, la canicule s’abat sur la France. En montagne, sur certains versants en altitude, la fraîcheur persiste. Janine Ducruet s’organise et invite le groupe « escalade pour tous » aux dalles de Chéserys. Des cartes, des topos circulent, les discussions s’engagent sur les difficultés, il y aura douze inscrits pour cette sortie, mais il n’en restera que dix dimanche…
Il faut faire cinq cordées. Un vieux couple refuse tout net de se séparer. La confiance, la connivence sont nécessaires, même si cet autre a bien des défauts, il en possède moins que des inconnus !

Cheserys Isabelle 4

La marche d’approche s’effectue sous un soleil de plomb, le groupe s’étire. À l’arrivée, un bouquetin traîne au pied des voies, sans un regard pour les rochassiers.

Cheserys Isabelle 3Le groupe se disperse les propositions sont variées.

Janine s’encorde à Emmanuelle qui affronte sa première grande voie, ma cordée les suit. À la troisième longueur, la bise nous rafraîchit, j’aperçois au loin des grimpeurs qui descendent, déjà, en rappel. Notre cheminement est plus lent. Quelques pas délicats, des interrogations et des difficultés nous ralentissent. La communication s’établit à la voix, tandis que calmement Janine, aphone, invente des codes et chemine dans la dalle de la bleue.
C’est l’arrivée, le vent souffle, il fait frais. Un paysage magnifique à couper le souffle. Les langues des glaciers du Tour et d’Argentière alimentées par des séracs, se dévoilent, une cascade laisse s’échapper de l’eau, autour des montagnes aux noms enchanteurs… Mais, comment les retenir ? Y aller serait un bon début !

Cheserys Isabelle 5

Pour la descente en rappel, Janine reste vigilante, les grimpeurs doivent rester concentrés, nous ne sommes pas rentrés.
Sur le bas des voies, le groupe se reconstitue, et s’interroge : « Où chacun range-t-il son topo pendant la montée ? » Mais, je ne dévoilerai pas les secrets partagés, il faudra venir !
Autour d’un verre, Janine baptise Emmanuelle et s’exclame : « Elle a appris les bonnes manières, en grande voie c’est sans voix ! » Les bavards et les braillards ne semblent pas convaincus.

Cheserys Isabelle 2

 

Article d'Isabelle Nasraoui