Les Raquettistes du CAF au Roc des Tours - © Sébastien TORCHIO

Après un rendez-vous avorté quelques jours auparavant, la faute à une météo et une nivologie peu favorable, sept raquettistes s’élançaient à l’assaut des 1994m du Roc des Tours, au-dessus du Grand-Bornand.

A l'assaut du Roc des Tours - © Sébastien TORCHIO

Bien que peu encourageante au point de rencontre du cimetière des Glaisins, passé les grisailles et les nuages bas, c’est finalement un franc et généreux soleil, accompagné par des températures printanières, qui nous illuminera tout au long de la journée. L’itinéraire, essentiellement partagé avec de nombreux skieurs de randonnée, nous offraient de magnifiques panoramas sur l’Aiguille Verte, la chaîne des Aravis, la Tournette jusqu’au massif de Belledonne … et cet indétrônable Mont-Blanc. Après un pique-nique fort apprécié au sommet, la descente nous permettait de profiter de quelques champs de poudreuse vierge, non sans quelques détours pas véritablement programmés. Ah l’appel des pentes vierges et non tracées !!! C’est aussi vrai en raquette. Le souci c’est que l’aveuglement conduit vite à s’écarter de la trace. Une nouvelle preuve que le travail sur carte s’est bien, mais avec des reconnaissances sur le terrain, c’est encore mieux !

Panorama sur les Aravis, La Pointe Percée et le Mont-Blanc - © Sébastien TORCHIO

Au final tout le monde retrouvera les voitures et même si certains muscles sont plus durs et que certaines cuisses sont plus lourdes que d’autres, le sentiment d’avoir partagé une bien belle journée en montagne était unanime au sein du groupe.

Merci à Monique, Ismène, Noémie, Laurence, Michel et José

TS190098TS190098TS190098TS190098

Sébastien