photo 1


 

 

Reste -t-il assez de neige au Semnoz, pour les trappeurs ?

 

 

 

 

 

 

Le dimanche 9 avril, Alain doit initier les trappeurs aux risques de chutes dans la neige. A 8h30, le mini bus est à l'arrêt, Joe a oublié son pique-nique et Adèle son pantalon de ski. C'est le lot des matins "chagrins", mais le soleil brille. Alors, en route vers une nouvelle aventure !

photo 2 

Alain débusque une belle pente de neige et il explique le premier jeu. Les jeunes doivent glisser et s'arrêter avant d'avoir compté jusqu'à deux! Combien de trappeurs allons-nous perdre ? J'en frémis d'avance...

photo 3

Puis, on oublie de compter et les premiers gestes de survie apparaissent. 

photo 4

Et tous les trappeurs se retournent. Même les irréductibles ?

photo 5

Enfin, il faut apprendre à manier le piolet, objet très convoité de cette sortie. Le résultat est là, nos apprentis montagnards comprennent et appliquent le geste expliqué patiemment par Alain.

photo 6

La neige fond vite au soleil et le jeu perd de son attrait. On s'éloigne vers des pentes plus raides pour apprendre à poser une corde qui nous permettra de récupérer le sac de Joe qui s'est carapaté avec le fondant au chocolat !

photo 7

Il est midi, il faut manger sans tarder car nos trappeurs sont un peu comme des "hobbits". Il faut respecter les heures des repas. On choisit une pente isolée avec un peu de terre.

photo 8

Les aiguilles tournent, nous nous remettons en route pour atteindre notre objectif: le crêt du chatillon (Semnoz). Et là, il faudra me croire. Imaginez, des touristes tranquillement installés sur une pente herbeuse qui voient, étonnés, une joyeuse troupe, casques vissés sur les têtes et piolets en main!

photo 9

 

A bientôt pour une nouvelle aventure!

isabelle Nasraoui