Le Grand Parcours, c’est chouette

GP2022 00

Quand les forces du club alpin s’unissent, on voit de belles choses.

C’est la première fois que je vais à cette fête de l’alpinisme et jen suis vraiment épaté.

 

 

Nous avons fusionné nos aventuriers et nos experts pour participer à cet événement chamoniard mémorable.
1er jour : Départ aux aurores et même pas à la fraîche, aujourd’hui c’est canicule. Nous sommes accueillis au télécabine de la Flégère : distriburtion de cordes, de GPS « au cas où ». Montée au col de l’index. Managés par des cadres tip-top, nous avons suivi leurs conseils pour gravir l’épaule de la Glière.

GP2022 1

Cordes fixes de secours, conseils pour vaincre les passages aériens ont sublimé la montagne qui est déjà magnifique.

GP2022 2

Les plus experts ont pris en charge les plus jeunes. Une vraie solidarité. Un premier rappel pour certains nous convainc que l’alpinisme est une drogue douce.

GP2022 3

La descente des névés contrôlée et hasardeuse pour certains a dopé l’enthousiasme qui n’avait déjà pas besoin de ça. On se prend à rêver à l'avenir.

Le soir au gymnase de l’ENSA, le village des marques nous a proposé sa tombola. Déçus qu’aucun de nous n’ait gagné, nous nous rendons compte à ce moment là que l’aventure a son lot de déception : on ne gagne pas à tous les coups. On s’est rattrappé sur la Crosiflette.

GP2022 4

Jour 2 : Mer de Glace : On ne peut que citer Monsier Perrichon« Que l'homme est petit quand on le contemple du haut de la mère de Glace! ».

GP2022 6

La chaleur a tellement creusé la glace que nous voilà partis pour une descente du sentier et 580 marches. En bas, déception. Le joyeux monde de la compagnie du Mont-Blanc, bâche le joyau que nous ne visiterons pas : la fameuse grotte ! Nous pouvons voir le chantier du futur qui permettra aux monchus d’accéder en télécabine à l’emplacement des anciennes échelles. Belle initiative technologique ! Le progrès avance aussi vite que la mer recule. Nous aurons enfin pied.

GP2022 5

J’arrête mes errement et revenons à la mère de pierre. De Pierre ? Non la mer de glace.
Après avoir monté quelques petits kilomètreS, en lorgnant les moulins et les bédiares, nous arrivons au travail.

GP2022 7

Les guides et initiateurs nous ont préparé du travail d'atelier. Cramponnage, "pioletage", encordement, etc. On a pas le droit de se plaindre, une jolie brise glaciare nous tient compagnie. Au déjeuner, nous avons presque froid.
Bon ! c’est pas tout. Faut remonter, les fameux escaliers et enfin le télécabine qui marche. Une bonne pluie nous rafraîchit pendant la descente sur Chamonix.

Bilan : Rendez-vous l’annéee prochaine pour ceux qui ont raté le coche.