Comme les années précédentes, le Préfet de Haute Savoie va prendre des arrêtés pour autoriser le tir du sanglier et du chevreuil entre le 1er juin et le 7 septembre 2019.Tir dété

Même si ces opérations de chasse sont très encadrées et peu fréquentes, il est apparu important de faire part au Préfet de la position de notre club sur ces arrêtés.

Info dernière minute transmise pa le Comité Départemental FFCAM 74 disponible en pièce jointe dans la suite de l'article.

La simple lecture du titre de la consultation publique « Tir d'été du sanglier et du chevreuil du 1er juin au 7 septembre 2019 » peut légitimement provoquer des inquiétudes. Dans la réalité, les opérations de chasse décidées dans le cadre des arrêtés sont assez rares. Explications :

La chasse d’été est règlementée par l’article R424-8 du Code de l’Environnement depuis 2007 et c’est le préfet de chaque département qui peut l’autoriser pour telle ou telle espèce sous conditions spécifiques.
En Haute Savoie, l’autorisation du tir d’été du sanglier et du chevreuil existe depuis de nombreuses années. Pour la plupart d’entre nous, nous la découvrons cette année du fait de la consultation publique.
En réalité, la situation que nous aurons cet été 2019 sera similaire à celle que nous avons connue les années précédentes (alors que nous n’en connaissions pas forcement l’existence).
Cependant, nous pouvons faire ensemble le constat que, pendant la période prévue par les arrêtés, nous avons pu effectuer nos activités sportives de montagne ces derniers étés sans subir de réelles gênes liées à ces opérations de chasse.

SanglierPour le sanglier, la quasi-totalité du département est concernée, mais la règlementation de l’autorisation de tir est très stricte :
• Il faut le constat de dégâts agricoles importants,
• La cellule de crise qui doit statuer sur l’autorisation, constate ces dégâts et prend des dispositions adaptées à la situation et au terrain
• Le type de chasse autorisée est la chasse à l’approche (chasse effectuée par un seul chasseur qui traque le ou les sangliers) ou la chasse à l’affut, c’est-à-dire à partir d’un mirador installé sur les zones de passage. Les tirs s’effectuent sur des animaux immobiles,
• Les heures de chasses sont très limitées : de l’aube jusqu’à 10h et de 19h jusqu’à la nuit (dans la pratique, c’est au petit matin que les chances de pouvoir abattre les sangliers « dévastateurs » sont les plus grandes).

Dans les Aravis, sur les trois derniers étés, il n’y a eu que trois opérations autorisées : une battue (avec autorisation spécifique) effectuée sur le plateau de Beauregard, et deux opérations ayant conduit à l’abattage de 2 sangliers.
Dans la réalité, les autorisations de tir réellement données sont assez rares.

Toutes les opérations de chasse concernées font l’objet d’une information sur les sites des sociétés de chasse ou sur celui de la Fédération.

chevreuilPour ce qui concerne le chevreuil, la chasse n’est ouverte que pour les adultes (brocard), sur un territoire restreint, avec un encadrement très strict de la société de chasse et uniquement en chasse à l’approche ou à l’affut. Elle est autorisée dans un but « éducatif et pédagogique » pour permettre aux sociétés de chasse concernées de former de jeunes chasseurs.

Autres points :
• la chasse de nuit reste strictement interdite
• les chasses les plus dangereuses sont les chasses en battue avec tirs sur des animaux en mouvement (les deux derniers accidents mortels de Haute Savoie ont eu lieu dans ce cadre et sont le fait de jeunes chasseurs).

Le Bureau du CAF qui s’est réuni le 24 Avril a jugé nécessaire de faire part au Préfet de sa position sur les deux arrêtés prévus. Voici le texte du mail envoyé sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. :

« Suite à la consultation publique « Tir d'été du sanglier et du chevreuil du 1er juin au 7 septembre 2019», le Club Alpin Français d’Annecy souhaite vous faire part de son avis et de ses observations.

Tout d’abord, il convient de constater que, depuis de nombreuses années, la fréquentation de la montagne a très sensiblement été modifiée avec le développement du tourisme et des activités sportives de montagne. Même si notre département a fait évoluer, plus que d’autres, les règles présidant au « partage de la montagne » avec les chasseurs, il reste encore du chemin à faire pour que les touristes, les promeneurs, ou les pratiquants d’une activité de montagne se trouvent réellement en toute sécurité lors de leurs activités en période de chasse, notamment les samedis, dimanches et jours fériés.
Pour ce qui concerne le Tir d’été du sanglier et du chevreuil, il nous apparaît indispensable que les arrêtés prévoient :
- qu’aucun tir ne puisse se faire les samedis, dimanches et jours fériés
- que les sociétés de chasse aient une obligation d’information préalable sur leurs sites Internet (si elles en ont un), sur les sites de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Haute Savoie ainsi que dans les médias locaux,
- que, sur le terrain, l’information fasse l’objet d’un balisage sur les chemins jouxtant ou traversant le lieu de l’opération
- que, pour ce qui concerne le chevreuil, chaque opération soit encadrée par des chasseurs expérimentés et qu’un tir réel ne soit autorisé que si toutes les précautions de sécurité ont été prises. »

Voici Le lien permettant de consulter la note de présentation et les projets d’arrêté.

Si, à titre individuel, vous souhaitez répondre à la consultation ou relayer la position du CAF, vous pouvez envoyer un mail sur l’adresse suivante jusqu’au 29 avril inclus :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (COMMUNIQUE TIR D'ETE.PDF)COMMUNIQUE TIR D'ETE.PDF34 Ko