Protection de la montagne

LoisirsNature
Le dramatique accident de chasse qui a coûté la vie à un de nos adhérents, Gaël, en décembre dernier près d'Annecy a motivé une réflexion au sein de notre club.

Tout au long de l'année, nos activités nous conduisent dans une nature que nous apprécions et respectons.

La période de la chasse est particulière en ce sens que nous partageons alors le terrain avec des chasseurs armés dont les balles peuvent porter à plus d'un kilomètre. Compte-tenu de la nature de leur activité et de la configuration du terrain dans lequel nous évoluons, il n'est pas possible que la sécurité de chacun d'entre nous soit assurée.

Le nombre des pratiquants pacifiques des activités de plein air est en augmentation constante, alors que celui des chasseurs représente moins de 2 % de la population. Chaque année, on recense en moyenne 150 accidents de chasse déclarés, dont une vingtaine mortels, impliquant régulièrement des non-chasseurs.

Nous pensons qu'un des moyens de progrès serait d'interdire la chasse le dimanche ! Nous l'avons demandé au Préfet de Haute-Savoie (voir courrier joint).

Nous avons signé la pétition pour un dimanche sans chasse (réservée aux responsables d'association, faites-le savoir autour de vous). A ce jour, plus de 730 associations ont signé.

Nous vous invitons à signer et faire signer la pétition initiée par l'ASPAS également pour un dimanche sans chasse. L'interdiction de la chasse est du ressort du législateur, le Préfet n'ayant dans ses attributions que la sécurité publique.

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (PREFET160104accident_chasse.pdf)PREFET160104accident_chasse.pdf104 Ko

Club Alpin Français d'Annecy
17, rue du Mont Blanc
74000 ANNECY
Tél. 04 50 09 82 09
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ouvert au public: le mercredi de 15h à 19h, le vendredi de
17h30 à 21h et le samedi de 10h à 12h

 

Le Parking est difficile...

N'utilisez pas les places des résidents de la copropriété

Dans les rues adjacentes, ne bloquez pas les entrées privées