Compte-rendus

Les sentiers du Cotentin 2017

IMG 8758

Où trouver le soleil lorsque la météo de ce début septembre annonçait une semaine de pluie sur toute la France ? 

Lors de la réunion de préparation, Michel avait pourtant insisté : l’équipement de base doit comporter un parapluie, un pantalon de pluie, une cape de pluie et même une ceinture pour tenir la cape contre le vent !

Dans les faits, tout est resté au fond du sac à dos… à l’exception du coupe-vent !

 

 

10/09/2017 - Jour 1   Voyage Aller et Etape à Caen

Après un voyage de 7h environ, nous posons nos bagages à Louvigny et repartons aussitôt passer une agréable soirée dans la ville de Caen toute proche. Michel nous fait visiter les principaux monuments et le centre de cette ville qu’il connait bien pour y avoir vécu plusieurs années.

Située à quinze kilomètres des plages, la ville est reliée à la mer par un canal et un jeu d’écluses qui en font un véritable port.

Malgré les importantes destructions de l’été 1944, Caen a conservé quelques merveilles architecturales : son château, ses rues médiévales, l’abbaye aux hommes, l’église saint-Pierre…

COTENTIN- 1

Dîner en centre-ville et retour à Louvigny 

11/09/2017 - Jour 2 - Plages et sites du débarquement

Nous partons (tôt) pour les plages du débarquement. Marie-Christine nous fait part de son émotion à suivre sur traces de son père qui, en 1944 débarquait à l’âge de 21 ans au sein de la 2em DB.

Première halte à Arromanches. Le musée nous rappelle la prouesse technique opérée par les Alliés : la construction en quelques jours d’un immense port artificiel flottant destiné au ravitaillement des troupes.

COTENTIN- 2

COTENTIN- 3L’installation exigea la mise en chantier de

- 230 caissons Phénix en béton (les plus grand mesurant 70m de long, 15 m de large, 20m de haut),

- 33 têtes de jetée

- 18 km de route flottante.

Tout ce matériel traversa la manche à la vitesse de 6 km/h.

Le port permit de débarquer en trois mois 2,5 millions d'hommes, 500 000 véhicules, 4 millions de tonnes de matériel.

Une randonnée de 11 km empruntant le GR223 nous permet de rejoindre les batteries de Longues-sur-Mer.

COTENTIN- 4COTENTIN- 5
 

 

 

 

 

 

  

 

Cheminement sur la jetée de Port-en-Bessin et découverte du port ainsi que de la belle tour d’artillerie (tour Vauban). Port-en-Bessin-Huppain est un port reconnu pour la pêche de produits d’exception comme la coquille Saint-Jacques.

COTENTIN- 6

Arrivée à Colleville et visite émouvante du cimetière Américain qui surplombe la plage d’Omaha Beach. Le cimetière rassemble 9 387 pierres tombales sur un espace concédé perpétuellement par la France aux Etats-Unis.

COTENTIN- 7

Plage d’Omaha Beach :

COTENTIN- 9COTENTIN- 8

Anilore BANON, sculpteur, a réalisé un ensemble de 3 sculptures monumentales intitulées "LES BRAVES" avec "Debout la liberté" encadrée par "Les ailes de l'espoir" et par "Les ailes de la fraternité".

 

L’œuvre a été mise en place sur le sable 'Omaha Beach à St Laurent/Mer pour le 6 juin 2004. 

 

Visite de la pointe du Hoc. Ce site fortifié par les Allemands était stratégique pour le débarquement car situé entre les plages d'Utah Beach (à l’ouest) et de Omaha Beach (à l'est). Un commando de rangers spécialement entraîné a escaladé, des falaises de 30 m pour capturer cette position au prix de lourdes pertes.

IMG 8452

COTENTIN- 10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installation pour deux nuits dans l’ancienne Laiterie Coopérative de Tocqueville superbement transformée en gîte.  

12/09/2017 - Jour 3   Val de Saire  St Vaast Barfleur Gatteville

Visite de Barfleur, « le plus grand port Normand jusqu’au moyen âge ». Une tradition veut que la duchesse Mathilde ait fait construire à Barfleur le « Mora », navire qui va conduire son époux Guillaume, duc de Normandie, à la conquête de l’Angleterre en 1066.

Une randonnée pédestre nous conduit ensuite jusqu’au phare de Gatteville. Nous cheminons entre la côte et les champs cultivés du « Val de Saire » dont le climat très doux « permet de maintenir le bétail au pré neuf mois sur douze et prospérer les cultures de primeurs ».

COTENTIN- 11

Le phare de Gatteville érigé en 1835, actuellement le deuxième plus haut phare d'Europe, est célèbre par ses dimensions : (74,85 mètres de haut, 365 marches, 52 fenêtres, 12 paliers intermédiaires » ;

L’accès au sommet nous est refusé pour cause de travaux, de sorte que nous n’aurons pas atteint le dénivelé  initialement prévu pour cette randonnée. Le retour vers Barfleur emprunte le même chemin et quelques variantes.

Retour à « Saint-Vaast-la-Hougue » où nous passerons le restant de cette troisième journée. Nous commençons par un mémorable « pique-nique aux huîtres » sur le port avant d’embarquer sur un drôle de véhicule amphibie qui nous conduit à l’île de Tatihou. De retour sur la côte, nous suivons le GR qui emprunte une grande jetée de granit et contourne la forteresse de la Hougue.

COTENTIN- 12

 Courses à Saint-Vaast (maison Gonselin). Georges surveille la bourriche d'huîtres achetées en prévision du pique-nique du lendemain.

IMG 8561b

13/09/2017 - Jour 4   Val de Saire  Fermanville, Cap Levy, Anse et Pointe du Brick, Vallée des moulins

COTENTIN- 14

Petit déjeuner gastronomique sur l’ancien quai de déchargement de la laiterie, transformé en jardin d’hiver. 

Notre hôte nous raconte l’histoire de la laiterie coopérative fondée en 1909 par les aristocrates de la région pour défendre les paysans (et leurs fermages) : « les producteurs de beurre fermier de notre région se trouvaient, dans une situation critique puisqu’étroitement dépendant d’un petit nombre d’acheteurs parfaitement d’accord entre eux. Ceux-ci étaient les maîtres absolus du marché et fixaient les prix qu’ils voulaient, s’étant entendus à l’avance sur les cours …/… de plus, à la suite de mélange de nos beurres, de très bonne qualité, avec des beurres de médiocre fabrication des régions voisines, on était arrivé à perdre la place de nos beurres fermiers sur le marché de Londres ». 

Notre randonnée du jour chemine le long du cordon dunaire qui sépare le front de mer et les zones dites « humides ». Ces zones constituées d’anciens marais ont été désséchés à partir du XIXe siècle à des fins agricoles et au moyens de tunnels passant sous la dune pour permettre d’évacuer l’eau douce vers la mer. Une porte à flots, située en extrémité de chaque tunnel limite la remontée d’eau salée dans les terres.

COTENTIN- 15

La randonnée nous conduit ensuite jusqu’au phare du CAP Levi puis à l’ancien fort napoléonien actuellement reconverti en gîte et devant lequel nous pique-niquons.

COTENTIN- 16COTENTIN- 17
Pour le retour, nous empruntons un circuit cheminant dans les terres à travers la lande puis sur une ancienne voie ferrée construite au début du XXème siècle pour permettre aux producteurs et pêcheurs, d’acheminer leur production vers Cherbourg.

COTENTIN- 18COTENTIN- 19

La traversée d’un viaduc (242 m de long  et 32 m de haut ) nous permet de trouver un sentier qui redescend dans la « vallée des moulins » de Fermanville.  Pas moins de 7 moulins à eau étaient installés dans cette vallée pour la production de farine de blé, de sarrasin, d’huile de noix. De nos jours, certains moulins encore visibles sont devenus des habitations privées entourées d’une végétation verdoyante.

Arrivé sur le parking vers 16 heures, Georges et Michel récupèrent la bourriche d’huîtres initialement prévue pour le pique-nique et nous inventent le concept du « goûter aux huîtres ».

COTENTIN- 20

Nous reprenons la route, direction Auderville, notre destination finale du jour. Sur le trajet, Michel nous fait visiter la « rade de Cherbourg » classée seconde plus grande rade artificielle du monde, avec une superficie d'environ 1 500 hectares. Elle a été commencée en 1783 (Louis XVI) et comporte trois digues mesurant au total plus de 6 kilomètres. La digue du large achevée en 1853 (Napoléon III) mesure 3 640 m, avec une largeur moyenne de 100 m à sa base et 12 m à son sommet, et une hauteur de 27 m !

COTENTIN- 21COTENTIN- 22

 Installation à Auderville  

14/09/2017 - Jour 5   La Hague – De Goury à la pointe de Jardeheu

Notre randonnée part du Gîte près du port de Goury à la pointe Nord-Ouest du Cotentin, juste en face de l'île anglo-normande Aurigny.

Phare et station de sauvetage de Goury :

Les courants dus aux hauts fonds entre le cap et les îles Anglo-Normandes sont les plus forts d'Europe et rendent la navigation très difficile. En 1823, en une seule année, 27 navires ont sombré dans les parages et, peu de temps après, la construction d'un phare fut entreprise, complété depuis par une station de sauvetage équipée de puissants canots. 

COTENTIN- 24

Nos précédentes expériences avec le vent, nous conduisent à inverser le sens initialement prévu pour cette randonnée en boucle. Nous décidons de cheminer plein Est sur le littoral et de revenir par l’intérieur des terres dans l’après-midi.

Au bord du littoral, la présence de gros galets rend la marche relativement difficile dans un premier temps. Nous retrouvons ensuite un agréable sentier entre mer et pâturages. Les paysages alentours ne sont pas sans rappeler les côtes irlandaises.

COTENTIN- 25

PORT RACINE

Port Racine, surnommé le plus petit port de France avec une surface de 800m2 et une ouverture entre les deux jetées de 11m. Il abrite aujourd’hui des barques de pêcheurs amarrées à des cordages courant d'une jetée à l'autre.

Il porte le nom du capitaine François-Médard Racine d'un des derniers corsaires qui sévissaient sous Napoléon et qui avait construisit une jetée pour se protéger du mauvais temps et éviter de se faire repérer par les navires ennemis.

COTENTIN- 26COTENTIN- 27
L'anse Saint-Martin offre un des plus harmonieux panoramas de la Hague. Ce petit golfe de la Manche, situé sur les communes de Digulleville, Omonville-la-Petite et Saint-Germain-des-Vaux est un endroit très étonnant. Protégé des grands vents, il alterne sable, cordons de galets et estran rocheux.

COTENTIN- 28COTENTIN- 29

Le trajet du retour s’effectue par les terres. Nous traversons la commune d’Omonville-la-Petite et visitons la maison où s’est installé Jacques Prévert à la fin de sa vie. Il repose dans le cimetière du village avec sa famille et son ami Alexandre Trauner, décorateur de cinéma.

Sa maison, ouverte au public, présente son étonnant parcours artistique, en particulier ses collages, son atelier reconstitué, et un film sur sa vie.

COTENTIN- 31

 Retour à Auderville  

15/09/2017 - Jour 6   La Hague – Jobourg

Nouvelle randonnée en boucle au départ de Goury mais direction Sud pour cette sixième journée.

COTENTIN- 32COTENTIN- 33

Le GR 223 nous conduit jusqu’au Nez de Jobourg par un magnifique sentier le long du littoral. Tout au long du trajet les vues sont magnifiques : "Baie sableuse d'Ecalgrain encadrée de de landes tapissés de bruyère, Falaises escarpées où viennent se fracasser les vagues... Les îles d’Aurigny et Guernesey sont visibles au large". 

COTENTIN- 35

COTENTIN- 36
Les arbres illustrent le surnom donné à ce lieu dit de "la côte soufflée". 

Photo de groupe devant la baie d'Ecalgrain qui tire son nom des moulins à blé qui s’activaient le long du ruisseau qui s’y jette. 

Arrivée au Nez de Jobourg célèbre pour son panorama et sa réserve ornithologique, « finistère » le plus important de la région. Ses falaises culminent à 128 m. A l’horizon se profile l’île de Guernesey.

COTENTIN- 37

COTENTIN- 39

Le chemin du retour se fait par le plateau et la lande. 

COTENTIN- 41

 

 

 

 

 

 

 

 

L'usine de retraitement située sur le plateau se laisse entre-apercevoir.  

 

 

COTENTIN- 42

IMG 8857-Panorama

 

 

 

 

 

Nous retrouvons le paysage d’Auderville et de Goury avec la lumière du soir et sous un autre angle, avec la lumière du soir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Village de Jobourg : Visite de l’église (début du XII ième siècle) et repas gastronomique au restaurant « La Bruyère ».  

COTENTIN- 44  

16/09/2017 - Jour 7   De La Hague a Clarbec

Jardin botanique de Vauville :

Michel nous a réservé une visite animée par Cléophée Pellerindans, le jardin exotique créé par son beau-père en 1947 et agrandi ensuite par sa famille. Ce jardin, classé depuis 1992 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, présente plus de 1200 espèces végétales et a la particularité de ne comporter que des plantes au feuillage persistant, dont la plupart sont originaires de l’hémisphère austral (Eucalyptus, gunneras, bambou, amaryllis…) ainsi que la palmeraie la plus septentrionale de France ! 

COTENTIN- 45

DERNIERE RANDONNEE DU VOYAGE :

Nous cheminons le long du cordon dunaire qui sépare le littoral de la mare de Vauville, réserve naturelle constituée d’une vaste mare d’eau douce de 62 ha. Géré par le « Groupe Ornithologique Normand », cet espace sensible renferme « une exceptionnelle diversité floristique et permet à de nombreuses espèces rares de s’y développer ». Ensuite la randonnée se poursuit jusqu'au "Belvédère des dunes" (125 m D+).

COTENTIN- 46COTENTIN- 47

Le retour se fait par la lande avec une belle lumière sur les bruyères et se termine par un pique-nique et une baignade sur la plage de Biville.

COTENTIN- 48COTENTIN- 49COTENTIN- 50

 

 

 

 

 

 

Dernières haltes en bord de mer au port de Dielette puis au cap de Flamanville avec son mégalithe.

COTENTIN- 51COTENTIN- 52

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors du trajet du retour vers Annecy, nous quittons le département de la manche et faisons quelques haltes dans celui du Calvados :

-      ->    à Bayeux où la visite commentée de la tapisserie (70 m de long) présente la conquête du trône d'Angleterre par Guillaume le Conquérant, de 1064 jusqu'au dénouement de la bataille d'Hastings,

-       ->   à Beaumont-en Auge, ville natale de LAPLACE, (Prieuré, maisons à colombage…), 

-      ->     à Clarbec pour notre nuit d’étape chez l’habitant. L’accueil des propriétaires de cette ferme en activité (troupeau de 250 vaches et veaux mais aussi production de cidre, poiré, pommeau, calvados, jus de pomme, miel…) nous permet de passer une agréable soirée avant de combler le peu de place restante dans le coffre du minibus.

COTENTIN- 53

 17/09/2017 - Jour 8 : retour à Annecy 

 (    (Avec un dernier pique-nique aux huîtres à mi- trajet, sur une l’aire d’autoroute...)  

COTENTIN- 54

 Et Grand merci à Michel pour la parfaite organisation ! 

 Pour voir plus de photos cliquer ci dessous sur le lien de la vidéo (durée 18 minutes) :

 

Carte montrant l'importance des zones humides ainsi que la délimitation du parc Naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin :

COTENTIN- 56

 

 

 

 

 

 

 

Revue et Programme

Devenir bénévole

Vous voulez participer à la vie du club, même ponctuellement ? En savoir plus...

Sorties à venir

 

nous trouver

 

Club Alpin Français d'Annecy
17, rue du Mont Blanc
74000 ANNECY
Tél. 04 50 09 82 09
secretariat@cafannecy.fr

 

Ouvert au public:
 - le mercredi de 15h à 19h,
 - le vendredi de 17h30 à 21h
 - et le samedi de 10h à 12h